Articles

Affichage des articles du septembre, 2017

J'AIME REGARDER LES FILLES

Image
Lumière des roses
du 4 octobre au 9 décembre 2017
du mercredi au samedi 14h-19h
12-14 rue Jean-Jacques Rousseau 93100 Montreuil - 01 48 70 02 02
Métros : Robespierre (L9) - Bérault (L1) - RER A Vincennes

LIU BOLIN

Image
Ghost stories


Maison Européenne de la Photographie
06.09.2017 - 29.10.2017

Marc  du Club Photo Montreuil recommande 

Sculpteur, performeur et photographe, Liu Bolin, surnommé "l’homme invisible", présente dans cette exposition à caractère rétrospectif des photographies issues des quatre grands thèmes abordés dans son œuvre depuis plus de dix ans : la politique et la censure, la tradition et la culture chinoise, la société de consommation et la liberté de la presse.

« J’ai décidé de me fondre dans l’environnement. Certains diront que je disparais dans le paysage ; je dirais pour ma part que c’est l’environnement qui s’empare de moi ».



Salon de la photographie à Saint-Germain-lès-Corbeil

Image
Samedi & dimanche 30septembre et 1 octobre
Recommandé par notre ami TOF du club photo montreuil
en compagnie de 55 photographes, Christophe Auzanneau expose ses photos animalières

DEBADEMBA

Image
MUSIQUE

IL N Y A PAS QUE LA PHOTO DANS LA VIE...
Le club recommande


La soirée afro-latino explosive de la rentrée! Debademba + African Salsa Orchestra présentent leur nouvel album.

Debademba est une des formations les plus appréciées de la nouvelle génération d'artistes d'Afrique de l'Ouest. Emmenée par le remarquable guitariste burkinabé Abdoulaye Traoré, Debademba vous invite à venir fêter la sortie de leur nouvel album "Sanikoya" (Blues-Rock/Mandingue)

      Ce même soir le grand African Salsa Orchestra de Michel Pinheirovéritable machine à danser qui nous emmène des tambours de l'Afrique de l'ouest à la salsa de Cuba, au son de son trombone et de sa voix chaude et épicée vous invite lui aussi pour la sortie de son nouvel album. (Afro-salsa)

ED VAN DER ELSKEN

Image
La vie folle

Musée du Jeu de paume
1 place de la Concorde
jusqu'au 24 septembre 

«Je suis, disons, un artiste caméra pur-sang, ce qui signifie que j’ai toujours développé autant que possible mon équipement, qui me permet de m’attaquer de toujours plus près à la vie. »

Cette phrase d’Ed van der Elsken (1925-1990) pourrait résumer la quête de l’artiste hollandais,